Jeunior

15 mar

©  CBS BROADCASTING STUDIOS INC. ALL RIGHTS RESERVED

© CBS BROADCASTING STUDIOS INC. ALL RIGHTS RESERVED

 

Il porte des Nike, s’essaie au yoga tantrique, tente le Qi gong. Il mange vegan, consomme responsable et déchette recyclable. Le bobo ? Non, le « jeunior », contraction de jeune  et de senior. Ce néologisme désigne un troisième âge triomphant, corporation hédoniste, fille des trente glorieuses et de Mai-68, qui a remisé pelotes de laine et Sudoku pour courir le monde en quête de tourisme équitable. Nés avec une cuiller Puiforcat dans la bouche, habitués à jouir sans entraves, ces juvéniles vieillards considèrent d’assez haut une progéniture qui galère en chambre de bonne pour décrocher un CDI. De tels busy boomers sont d’ailleurs aussi bien dans leurs baskets et sous leurs cheveux blancs que dans leur compte sur livret. Moyennant quoi le plaisir est leur règle d’or, leur principe sacré. Revendiquant le droit à l’égoïsme, une priorité les obsède : passer du bon temps. Pour mieux dire : s’éclater. D’accord pour vieillir, mais en forme et au soleil ! Accrocs aux réseaux sociaux, d’ailleurs ultra-équipés, ces hyperactifs s’exhibent sur leur wall où pullulent les photos de leur dernier trek au Népal. Friands de séries tv, ils mattent Netflix sur leur IPad. Les autres soirs, ils sont au ciné pour le dernier film primé aux Césars. Leurs petits-enfants les appellent Mana, Pady ou Mamilou. C’est beaucoup plus cool que bonne-maman ou grand-père. Les petits chéris ont eux-mêmes été rebaptisés Chicouf  (Chic, ils arrivent ! Ouf, ils repartent !) Ces cocos sont bien gentils, mais on a autre chose à faire. Pas question de trop se « grand-merder » pour eux.

Jeanne Ably

Comments are closed.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.