Hand spinner

7 juin

Capture d’écran 2017-06-07 à 18.19.30

On peut y voir la Trinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, la galaxie, Sisyphe et son éternel recommencement sans aboutissement à prévoir.

Les Pipelettes y voient d’abord que la toupie, reine des récrés et principale occupante de la poche des enfants, a cru bon, en changeant de forme et de matière (beau plastique made in China programmé pour casser), de s’affubler d’un nom venant sans doute plus de chez Mickey (Rourke) et Donald (Trump) que des tragédies de Shakespeare.

Qu’importe, le monde tourne et le hand spinner continuera de le faire – sur lui-même et autour du soleil.

Suzanne Ably

 

Comments are closed.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.