Chanteuse française

5 nov

Une de plus !

Après Emmanuel Seigner, Judith Godrèche, Jeanne Balibar, Asia Argento, Claire Keim et j’en passe, c’est au tour de Mélanie Laurent de susurrer dans un micro. Pour être chanteuse, il suffit désormais de multiplier les rôles à l’écran, bons ou pas. Nul besoin de briller comme soprano ni de connaître sa clef de sol. Le stratagème est simple : profiter de sa notoriété, voire de son statut de “fille de” – n’est-ce pas Charlotte !  –, pour rameuter quelques brillants musiciens  et mettre dans sa poche journalistes et blogueurs prêts à aligner les dithyrambes au moindre filet de voix. Ce qui leur vaudra, n’est-ce pas,  à ces psalmodieuses made in France, de partir en tournée aux States sous les yeux ébahis des mélomanes et de tous les musiciens hypertalentueux qui galèrent à Paris dans des sous-sols.

Passons.

Mieux encore, pour faire recette : s’amouracher d’un zicos. Collaboration miraculeuse.  Voyez notre Mélanie et cherchez le Damien Rice. Pas moins d’un album dans les bacs au printemps ! On t’attend au tournant, Mélanie, mais rassure toi : ça ne sera pas pire que Sandrine (Kiberlain).

Allez, on est sympa. On file un dernier tuyau aux comédiennes-chanteuses-qui-ne-savent-pas chanter. Sandrine a désamorcé les critiques en fredonnant : « Elle fait sa Carla. /Elle fait sa Vanessa. /Manquait plus qu’ça. /Elle va donner d’la voix./ Des paroles à tout va. /Manquait plus qu’ça. /Elle se prend pas pour uane poire. /Elle croit peut-être au hasard. /Mais tout ça s’invente pas. /On chante ou on chante pas ./Qu’est-ce que tu crois. »

En effet, manquait plus qu’ça. La preuve en musique.

J.A

Image de prévisualisation YouTube

 

 

No comments yet

Leave a Reply

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.