Mode et religion

19 oct

Évidente lors de la dernière fashion week et relayée sans ambages par les magazines de mode : la tendance monacale.  Avec mention particulière pour les sandales de carmélite qui préparent – dixit Elle magazine – leur grand come back aux pieds des fashionistas de l’été prochain…  

Normal, en temps de crise, qu’une vague d’austérité déferle sur les podiums. Retour du religieux. Notre XXIe siècle individualiste et désillusionné a besoin d’aller dormir à quelques films genre ”Des Hommes et des Dieux” pour décoller un tant soit peu de sa routine de consommation.
La Pipelette constate en tout cas qu’un lien existe et a toujours existé entre mode et religion. La croix catholique est l’accessoire croquignolet des panoplies gothique et punk, sans parler des chapelets qu’on voit désormais pendre au cou de pas mal de bécasses.
Idem pour le  crucifix, élément de décor à part entière pour le photographe de mode. Les créateurs ne se gênent pas pour abuser de la thématique céleste. Au banc des accusés, Marithé et  François Girbaud : cinq ans après avoir détourné la « Cène » de Vinci pour les besoins d’une pub,  les voici qui récidivent avec leur collection « Nonne libérée ». Grâce à eux la Vierge Marie va pouvoir glorifier le chiffon. Dernière venue sur les podiums : la mort, plus précisément la tenue de deuil, qui ajoute sa note funèbre aux plus récents défilés.
Bref, on rigole.
Où est l’époque où les garçons draguaient à la sortie des lycées ? Aujourd’hui la messe, où se croisaient les regards, est remplacée par la manif, ou s’échangent des coups. Joyeuse évolution que la mode ne fait que suivre. On demande des inventeurs. On attend des pionniers.

Jeanne Ably

 

No comments yet

Leave a Reply

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.