La revanche du burger

13 oct

Qui l’eût cru ? Le burger devient branché.  Synonyme de malbouffe pour le “bio-tiful” people et emblème d’une culture américaine en berne, ce sandwich a trouvé une nouvelle jeunesse aux côtés des pommes frites maison et de la salade verte signée Naturalia.
Mais attention, s’agit pas de se le procurer au MacDo du coin, ça non !  L’homo parisianus, bien dans ses baskets tricolores made in NYC, se le prépare lui-même, n’hésitant pas à l’étoffer d’avocat ou de foie gras et à l’arroser d’un saint-estèphe. So chic !  Voilà  la crêpe-party reléguée au rang de goûter d’enfants, et le brunch de pain et de fromage quelque peu distancé. Le « burgie » règne désormais sur la carte des restos branchés avec la même autorité que le croque-monsieur sur celle du bistrot parisien. Témoin, le très hype Floors, dans le non moins hype dix-huitième arrondissement, qui vous le fait manger à toutes les sauces – et sans les doigts, s’il vous plaît.
Résultat de cette nouvelle vogue : Quick  se met à la page en proposant un burger garanti “bio”. On aura tout vu.

J.A

 

No comments yet

Leave a Reply

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.