Seconde main

6 sept

La loi économique veut que tout ce qui est gratuit soit gaspillé. Dans la mode, c’est le contraire : tout ce qui est récupéré est magnifié.

Et puis, dans la course aux « it-bag », qu’on se le dise : aussitôt acquis en boutique, aussitôt démodé. Donc, se démarquer.

Rien de tel alors que la brocante dominicale d’un patelin normand : j’y ai déniché ce week-end, pour la (modique) somme de 3 euros, ce sac en python des années 30. Deux stands plus loin, j’en achète un autre pour 1 euros : en simili, avec une chaîne en guise d’anse. J’ai donc bricolé l’un avec l’autre. C’est-à-dire que j’ai ajouté la chaîne à mon sac vintage, pour m’en faire une bandoulière et mettre l’ensemble au goût du jour.

Résultat : un « it bag » que je ne risque pas de retrouver sur la dernière « it girl » venue, future ringardisée professionnelle.

S.A

 

 

No comments yet

Leave a Reply

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.