Jamais sans mes bottes

20 sept

C’est vrai, dans la penderie de la lycéenne des années 80-90, j’ai un faible pour les bottes de moto Carolina. Patinées par le temps, elles sont imbattables. Comme le dit Jeanne, on s’en contente et on laisse de côté la Doc Marten’s qui, paraît-il, fait son come back et la Botte Harley (souvenez-vous), qui ne le tente même pas.Une fille avec des Carolina (les vraies, bien sûr, pas cette reproduction en daim qui inondait le bitume ces dernières années), pour peu qu’elle soit jolie, qu’elle ait l’arrogance de la jeunesse et une robe courte, elle ressemble à une héroïne de film, genre road movie.Vanessa Paradis les a chaussé merveilleusement dans Atomik Circus, des frères Poiraud. On se souvient aussi de Nathalie Portman dans Léon et de Kate Moss dans la pub CKone de Calvin Klein qui les portaient. Notre liane au visage mutin les avait aux pieds et déjà, on voulait toutes les mêmes. Mes Carolina à moi, ça a été mon premier investissement mode (il y a plus d’une décennie). Je les aimais tellement que si elles avait été un peu moins rigides, j’aurais dormi avec.J’y suis fidèle depuis mes treize ans et elles me le rendent bien, elles n’ont pas l’air prête de me lâcher…

S.A

No comments yet

Leave a Reply

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.